Les acteurs chez Marcel Pagnol

Robert Bassac

 

 

 

ROBERT BASSAC

 

 

Chers amis visiteurs,

 

Vous souvenez-vous du jeune acteur qui dans César jouait le camarade maladroit de Césariot, et qui s'appelait Dromard ? Oui ! c'était Robert Bassac. Nous le retrouvons aussi dans La Femme du Boulanger où il est l'instituteur du village. Il se dispute avec Monsieur le Curé Robert Vattier mais cela ne l'empêche pas de porter sur ses épaules ledit curé, pour retrouver à travers les marais la fameuse Femme du Boulanger. Et tout comme moi, vous avez en tête l'ahurissante déclaration d'amour non sincère mais si malicieuse faite à la vieille demoiselle magistralement campée par Maximilienne.

 

Pierre, Jean et Robert Bassac

Photo gracieusement prêtée par Mme Françoise née Bassac,

fille de Pierre et nièce de Robert.

 

Figurez-vous qu'un de ses cousins  vient de nous faire parvenir un témoignage qui personnellement m'a beaucoup émue...

Merci à vous encore une fois Monsieur Sudrie

et merci aussi infiniment  à Madame Starzomski, née Françoise Bassac et nièce de Robert Bassac, qui nous apporte à son tour les précisions que voici et qui nous prête ses magnifiques photos souvenirs.

 

Bonjour Madame,

Je m'appelle Françoise BASSAC, épouse STARZOMSKI.

Mr SUDRIE vient de me faire parvenir  votre échange de correspondance.

Je suis la nièce de Robert Bassac.

J'ai transmis cette lettre à la maman de Mr Sudrie, il y a quelques temps.

Je suis la dernière vivante de cette famille Bassac.  Les documents sont en ma possession. Je répondrai volontiers à votre demande.

Cette lettre émouvante provient d'un père Jésuite, Jean FOURNIER qui était à VALS près le PUY (Haute Loire).

Concernant ROBERT, il est né le 29.01.1910 à NICE , décédé le 9 juin 1940 à ERQUIVILLERS (OISE) , transféré à VALLAURIS le 25 novembre 1942, car ses parents habitaient à Golfe-Juan à cette époque. (livret de famille en ma possession.

Il n'a jamais été marié et n'a pas eu d'enfants.

Je peux vous dire aussi qu'il avait comme marraine de théatre Françoise ROSAY.

Si vous voulez d'autres renseignements, je me tiens à votre disposition.

Bien cordialement

Françoise STARZOMSKI

 

Portrait offert aux parents de Robert après sa mort en 1940

 

 

 

 

Françoise Rosay, Marraine de théâtre de Robert Bassac

 

 

 

 

Message reçu le 11 avril 2012 de Monsieur Sudrie

Bonsoir,

Je peux apporter des précisions sur la disparition de Robert Bassac
Celui-ci est mort tué dans un combat contre les forces Allemandes en 1940 
il était soldat motocycliste et en même temps il distrayait ses camarades lors
des repos par des jeux d'acteur
sincères salutations
Sudrie

 

Ma réponse à Monsieur Jean-Francis Sudrie, le même jour

Bonjour et merci pour ces bien émouvantes précisions ! Etes-vous de sa famille ? 
M'autorisez-vous à donner l'info sur le forum du site de Marcel Pagnol ?
savez-vous s'il laissait des enfants orphelins ? 
j'aimerais bien lui consacrer quelque chose sur le site de l'encinémathèque
mais j'ai si peu d'informations sur lui ! je connais sa filmographie, hélas trop courte et je l'aime beaucoup dans "La femme du boulanger". 
Si vous avez des info sur sa jeunesse, ses débuts, je suis preneuse
Sur le plan photos, je crois que nous pourrions nous débrouiller !
Merci encore de votre précieux concours et à bientôt peut-être
Donatienne, collaboratrice sur l'encinémathèque

 

 

Dernier message et envoi de documents de Monsieur Sudrie, du 12 avril 2012

bonjour
Je suis heureux de votre réponse
effectivement je fais partie de sa famille mais de loin,sa grand-mère et mon arrière grand mère étaient soeurs
ma mère en rangeant des papiers a retrouvé une lettre émouvante sur les circonstances de la mort de Robert,
je vous la joins en copie,

en partant de là, j'ai essayé de retrouver la trace et la mémoire de ce "cousin"
Robert n'était pas marié et n'a pas eu d'enfant à notre connaissance,
il est né dans les Pyrénées et il est parti sur Marseille dans sa jeunesse et là,  plus de trace
ma mère recherche d'autres éléments
bien sûr,  vous pouvez parler de lui, ce ne serait que justice
Cordialement
F Sudrie

Voici la lettre en question qui émane d'un prêtre, proche de Robert qui a assisté ses derniers instants en 1940, très certainement adressée au papa de Robert.  

Moi, elle m'a fait pleurer !

Il n'avait que 30 ans...

 
 


12/04/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres